Nébuleuse


Orion.nebula.arp.750pix


Il existe des instants qui, tels des
Instants de grâce, nous
Envahissent au plus profond
Pour ne jamais plus qui la place

Mémoire...

Le chuchotement de l'âme nous
Enivre de nostalgie. Mon coeur
Crisse et se fend lorsque l'antre
Des souvenirs laisse s'écouler
Tous mes instants de grâce...
Coeur en disgrâce...

Mémoire...

C'est un désarroi tenace que ces
Bribes d'émotions mais elles chassent
L'effroi du silence quand sur le
Fil du temps les couleurs - même
En pâle aquarelle - planent et
Que le chuchotement de la vie
Lâche son minuscule cri.

Puis la lueur s'estompe peu à peu.
La nébuleuse finit par être engloutie
Par l'absence d'espoir de voir ce
Puzzle décortiqué se métamorphoser
En kaléidoscope, myriade d'étoiles
Naufragées.

Il faut retrouver la nébuleuse, ce
Lampion qui veille - En appeler
A tous les phares terrestres, que
Tous les axones en éveil alertent
Le noyau cérébral au moindre
Signal détecté. Ce n'est qu'au
Prix de ce réveil que le chapelet
Des instants de grâce pourra
Subsister encore... encore... encore...


27/01/1999 - 30//04/1999


 ●▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬●


Vous pourrez lire d'autres articles du même genre dans cette section : Carnets



LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...